Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Mauritanie-Référendum : le chef de l'ONU appelle à résoudre les désaccords de manière pacifique

0

Suite à la publication des résultats du référendum portant sur les modifications de la Constitution de la Mauritanie, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé tous les Mauritaniens à “travailler ensemble pour approfondir l’Etat de droit et promouvoir la cohésion sociale et l’unité nationale”.

Le référendum qui prévoit un changement du drapeau du pays et la suppression du Sénat a été organisé samedi dans l’ensemble du pays. Il a été approuvé à 85% des voix avec un taux de participation de près de 54%, selon les informations communiquées dimanche par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et rapportées par les médias.

Selon les informations publiées dans la presse, plusieurs sénateurs refusent de prendre en compte les résultats du référendum et comptent continuer à exercer leurs mandats parlementaires.

“Le secrétaire général encourage toutes les parties prenantes à veiller à ce que les désaccords soient traités pacifiquement dans les limites de la loi et le respect des droits à la liberté de réunion et d’expression”, a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration publiée mardi.

Selon un ancien diplomate mauritanien, résident à Paris, interrogé par Sahara Media, ce commentaire des nations unies à propos du référendum est « un message fort qui traduit l’inquiétude et la condamnation ».
Selon ce diplomate qui a souhaité garder l’anonymat, le communiqué des nations unies qui s’est abstenu de féliciter le gouvernement mauritanien pour l’organisation du référendum, ce qui signifie la prise en compte de la dénonciation par l’opposition de fraudes à grande échelle malgré le démenti officiel.

Avant la tenue du référendum, plusieurs manifestations pacifiques quotidiennes appelant au boycott du vote avaient été dirigées par des hommes politiques de l’opposition.

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print