Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Mauritanie: Ould Salahi salue le rôle de Nouakchott dans sa libération

0

slahi«Les Américains m’ont parlé des efforts accomplis par les autorités mauritaniennes en faveur de ma libération », a déclaré l’ex-détenu mauritanien  à Guantanamo, Mohamedou Ould Salahi, qui a été libéré et rapatrié, lundi.

Mohamedou Ould Salahi était le dernier Mauritanien en détention à la prison américaine de  Guantanamo après la libération, en octobre 2015, de son compatriote Ahmed Ould Abdel Aziz.

Ould Salahi a été arrêté en novembre 2001 au Sénégal où il était de transite en provenance de Bruxelles. Le Mauritanien a été interpelé suite à la demande des renseignements américains qui l’avaient poursuivit depuis la capitale belge. Après une semaine d’interrogatoire, le Sénégal  l’a extradé vers la Mauritanie.

Le 28 novembre 2001, Oud Slahi a été tranféré de Nouakchott vers la Jordanie à bord d’un avion américain et plus tard vers l’Afghanistan. En août 2002, il a été envoyé à la prison américaine de Guantanamo au Cuba jusqu’à sa libération lundi  17 octobre 2016, soit après 15 années de detetion.

 
Mohamedou Ould Salahi a été arrêté pour ses liens avec le l’organisation Al-Qaïda en Afghanistan. Il s’était rendu dans ce pays en 1991 pour rejoindre les moudjahidines qui combattaient contre l’occupation russe. La Mauritanien a cependant indiqué avoir renoncé à Al-Qaïda depuis 1992.
 
Ould Salahi a été aussi soupçonné d’être impliqué dans un projet d’attentat contre l’aéroport de Los Agnelasse aux Etats unis.  Et il a été accusé de tentative de piéger la Tour CN Tower à Toronto,  au Canada.  Il a été par la suite blanchi par une cour militaire américaine.
 
Agé de 46 ans et marié à une Palestinienne, Mohamedou Ould Salahi a effectué ses études supérieures en Télécommunications en Allemagne.
 
Mohamedou Ould Salahi a été le premier détenu de Guantanamo à écrire ses mémoires en prison. Son livre, intitulé “Guantanamo Diary”, révèle les méthodes d’enlèvements et de tortures pratiquées par les États-Unis. Il a été publié en Anglais et traduit dans plusieurs autres langues

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print