Mauritanie : Marche contre les viols a Nouakchott : « Ni consenti, ni provoqué… »

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

manifMoins d’une centaine de personnes. La marche « Stop au viol » organisée a Nouakchott mardi 05 novembre entre le ministère de l’Intérieur et le palais de justice, n’a pas fait foule.

« Viol est égal a crime » « Ni consenti, ni provoqué » « tous pour la reforme du code pénal » étaient lisibles sur les banderoles.

Les marcheurs, pied nus, scandaient « justice pour Penda Sogué », une jeune femme violée et tuée en mars dernier, « justice pour Kadji Touré », une fillette de six ans, elle aussi violée et tuée la semaine dernière à Nouakchott.

Parmi les marcheurs, Souleymane amadou Mamadou Seydou Gacko, veuf de Penda Sogué. L’appel à manifester a été lancé via Facebook par le groupe « Mauritaniennes, nous avons le choix. » Les manifestants entendent poursuivre leurs actions contre les viols.

Khalilou Diagana

Actualités connexes