Mauritanie: L’opposition met en cause la neutralité des instances électorales

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

confrence codLa Coordination de l’Opposition Démocratique (COD), a expliqué son intention de boycotter les élections législatives et municipales du 12 octobre prochain par notamment “la non neutralité des instances chargées de les superviser.

Dans communiqué , les onze partis de la COD ont également accusé le pouvoir d’avoir la “volonté manifeste et délibérée d’exclure l’opposition démocratique en la mettant dans l’impossibilité d’accepter des élections organisées pas démocratiques“.

La COD déplore le fait qu’on a confié le dispositif électoral “ au premier ministre, directeur de l’Etat civil, responsables central du fichier électoral, etc…les mêmes qui avaient saboté l’Accord de Dakar et manipulé ce dispositif lors de la présidentielle de 2009“.

Elle estime aussi que le Recensement Administratif à Vocation Electorale (RAVEL) est “taillé sur mesure et ne fait que consacrer la discrimination et l’exclusion d’une partie du corps électoral“.

La COD considère enfin que “la campagne électorale tapageuse et dispendieuse engagée par le pouvoir avant même l’annonce officielle des élections et l’utilisation des moyens considérables de l’Etat disqualifie ces élections et lui ôte toute signification de compétition électorale“.

Actualités connexes