Mauritanie: L’opposant malien Oumar Mariko dément des relations particulières avec le régime de Aziz

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print
-Le président du parti de la Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Independence (SADI), Oumaromar_mariko_-meeting_nouakchott (1) Mariko, a démenti l’existence de relations particulières entre lui et le régime du président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, comme l’avait écrit la presse.

 En 2011, «J’ai été saisi par l’ambassade de la Mauritanie qui m’a dit que j’ai reçu une invitation des dirigeants Mauritaniens. J’’ai beaucoup apprécié. je suis venu en Mauritanie, j’ai passé quatre jours dans une auberge à Nouakchott, j’ai ramassé mes affaires et je suis rentré à Bamako sans voir le président mauritanien. J’ai pu me régaler du lait de chamelle ».

 Le leader du  SADI a toutefois reconnu  qu’il avait, à l’époque, adressé, en sa qualité de député et de dirigeant politique, une lettre, accompagnée d’une demande d’audience, au président mauritanien et à d’autres chef d’Etat de la sous-région pour les féliciter et les remercier pour avoir accueilli les réfugiés maliens.

 Oumar Mariko a dénoncé également la façon dont l’Etat malien traite le dossier de la rébellion dans le Nord du pays à cet effet  « J’ai amplement discuté avec  la rébellion.  Malheureusement, je n’ai pas été ecouté par le président Amadou Toumani Touré qui a fini par confier le dossier de la rébellion à Ahmed Baba Miské et Edgard Pisani, ce qui a bloqué la logique de discussion sur cette question de façon nationale »

 Oumar Mariko séjourne à Nouakchott depuis dimanche. L’objet de sa visite: « se rendre compte de la situation des refugiés, comprendre l’idée que les gens ont de la question de la rébellion par ailleurs rencontrer certains mouvements que j’ai envie de connaître d’avantage », a-t-il expliqué.

 

Actualités connexes