Mauritanie : Les observateurs internationaux et nationaux: Remarques formelles et consensus sur la transparence du Scrutin

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

ELECTIONSLes missions d’observateurs nationaux et internationaux ont jugé à l’unanimité, samedi soir, à Nouakchott que les élections législatives et municipales, dont le premier tour a eu lieu samedi 23 Novembre 2013 sur toute l’étendue du territoire national, étaient transparentes et que les opérations électorales se sont déroulées avec fluidité.

Interrogées par les équipes mobiles de l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI), ces missions ont salué l’attitude du citoyen mauritanien vis-à-vis du scrutin, soulignant la volonté des autorités supervisant les élections de créer le climat propice au succès de leur déroulement.

Dans ce cadre, l’ambassadeur, Habib Kaabachi, chef de la mission d’observation de l’organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui participe pour la deuxième fois à l’observation des élections mauritaniennes a spécifié qu’il a pu constater l’évolution survenue dans la gestion des opérations électorales et la volonté des pouvoirs publics…

…à travers la création de la Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI), qui a supervisé toutes les étapes du processus électoral, de garantir la neutralité dans le processus, ce qui constitue un acquis.

Il a ajouté que la mission, qui a visité 30 bureaux de vote, a remarqué l’intérêt accordé par le citoyen à accomplir son devoir électoral et son souci de choisir ses représentants à l’Assemblée nationale et dans les conseils municipaux, notamment les femmes qui ont pris part dans de longues files en attendant leur tour pour participer au scrutin, ce qui dénote de l’importance qu’elles accordent à cette opération.

Il a ajouté que les opérations de vote ont été marquées par la discipline au niveau des électeurs et des équipes supervisant les bureaux de vote. Néanmoins, a-t-il dit, des remarques ont été enregistrées. Mais ces remarques n’influent pas sur le déroulement de l’opération électorale.

Il a notamment cité parmi ces remarques le fait que certains électeurs mettent les 4 bulletins de vote dans une même urne et le retard pris par certains dans l’opération de vote, ce qui a entravé la fluidité à certains moments. Il a aussi souligné que les mauritaniens ont prouvé leur maturité en effectuant 4 opérations en même temps, précisant que beaucoup de peuples n’ont pas cette aptitude.

De son côté, M. Ibrahim Boulihya, président de la mission des observateurs algériens a dit: “Nous ne voulons pas rendre des jugements préalables sur cette opération bien qu’elle s’est déroulée dans le calme total donnant ainsi un bond qualitatif pour la scène politique nationale”.

Il a ajouté qu’en réalité, “les élections qui ont eu lieu aujourd’hui ont constitué un gage difficile pour la CENI qui l’a gagné”, soulignant que le scrutin s’est déroulé dans une transparence totale et une fluidité absolue. Malgré cela, a-t-il dit, nous avons enregistré certaines remarques qui n’influent pas cependant sur le déroulement de l’opération, précisant à ce sujet que certains électeurs prennent beaucoup de temps pour voter en raison de la complexité de l’opération.

Quant à l’ambassadeur Alaa Zouhri, chef de la mission de la ligue arabe, il a indiqué que sa mission s’est subdivisée en six groupes qui ont suivi le déroulement des opérations électorale du début à la fin. Il a affirmé que le scrutin d’aujourd’hui a débuté dans d’excellentes conditions dès les premières heures de la journée et que tout le matériel nécessaire à la réussite de l’opération était disponible dans les bureaux de vote.

Malgré cela, ajoute l’ambassadeur, il y a eu des difficultés dont la nature du scrutin qui concernait 4 votes à la fois, ce qui prolongeait l’opération de vote pendant au moins 10 minutes par personne, surtout pour les personnes âgées.

Il a ajouté que certains présidents de bureaux se sont rattrapés à la mi-journée à travers l’augmentation des isoloirs derrière lesquels les citoyens traduisent leurs choix, ce qui a contribué à la création d’une certaine fluidité des opérations dans les bureaux de vote qui ont connu un afflux aux 1ères heures de la journée.

Le président de la mission d’observation de la Ligue Arabe a précisé que certains responsables des bureaux disposent d’une grande expérience dans le domaine des élections au moment où d’autres en manquent, ce qui se reflète sur le déroulement du scrutin dans certains bureaux.

Sur la transparence, l’ambassadeur Alaa Zouhairy a indiqué que les observateurs ont pris connaissance des avis des participants à l’opération électorale et ont sondé l’opinion de ces participants ainsi que celle des observateurs faisant des tournées sur le terrain qui leur ont permis de juger que le scrutin est transparent.

Pour sa part, M. Mohamed Salem Ould Dah, un des observateurs nationaux du scrutin a relevé que l’afflux au niveau des bureaux de vote a dépassé les prévisions. C’est ainsi que certains bureaux ont connu un surnombre de candidats au vote.

Il a ajouté que l’opération se déroule toutefois dans de bonnes conditions selon le témoignage de tous ceux qui sont à l’intérieur des bureaux dont les représentants des listes et partis en lice ainsi que les observateurs internationaux qui ont suivi l’opération depuis son lancement et qui ont fait mention de leur entière satisfaction au sujet de son déroulement.

M. Ould Dah a encore dit qu’aucun des protagonistes n’a fait d’observation négative sur le scrutin d’aujourd’hui, exception faite de certaines observations sur la forme pour lesquelles les présidents et les membres des bureaux de vote ainsi que les représentants de la CENI ont réagi dans le bon sens.

 
AMI

Actualités connexes