Mauritanie: Le porte-parole du Gouv. reconnaît les difficultés de la SNIM

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Sidi Mohamed Ould Mohamed, porte-parole du gouvernement mauritanien, a reconnu les difficultés que traverse la Société Nationale Industrielle et Minière de Mauritanie (SINIM).

Le porte-parole s’exprimait, ce jeudi, lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement mauritanien. Selon Ould Maham, ces difficultés résultent de l’effondrement des prix du fer, ces dernières années, et de la hausse des prix du pétrole qui rend élevé le coût de production.

En même temps, Ould Maham a rassuré qu’aucun travailleur n’a été licencié et la SNIM s’efforce de résoudre les difficultés notamment celles liés au coût de production, tout en précisant que la Mauritanie n’a pas le contrôle des marchés internationaux.

Auparavant, le ministre mauritanien de l’Economie et des Finances, Mokhtar Ould Diay, avait reconnu que la SNIM n’a pas contribué au budget 2019 de l’Etat en expliquant les difficultés de la société par la baisse des prix du fer.

Actualités connexes