Mauritanie: Le fonds Corona et le vaccin/Ould Al-Ghazwani s’exprime

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Le président Mohamed Ould Sheikh Al-Ghazwani a confirmé, lors d’une réunion d’une heure au  palais présidentiel  avec la commission nationale chargée de la gestion du Fonds Corona, que selon la dernière mise à jour, le reste du fonds «Corona» est de plus de 29,7 milliards d’ouguiyas  anciennes, ce qui représente plus de 52% des ressources du fonds.

Ould Al-Ghazwani a ajouté qu’il se rendait compte qu’il y avait des erreurs dans la gestion du fonds, soulignant son souci de la transparence dans tous les domaines de la gestion.

Le président a déclaré que les accords de compromis qui avaient été conclus au début de la propagation de la pandémie “Coronavirus” suivaient les règles, “mais étaient nécessaires à l’époque en raison des fluctuations causées par l’épidémie sur le marché, de la rareté des équipements médicaux et de la concurrence intense entre les pays du monde pour ces équipements médicaux. “.

Ould Al-Ghazwani a révélé que l’inspection fonctionnait pendant la période de pandémie et qu’elle avait fourni des rapports détaillés, indiquant que certaines transactions avaient été examinées (en particulier l’aspect des prix) après les rapports de l’inspecteur.

Le président Mohamed Ould Sheikh Al-Ghazwani d’ajouter aussi que des quantités de vaccin contre le coronavirus étaient arrivées dans le pays; d’environ 5 000 offert  d’un “pays frère”, comme il l’a dit.
Il est probable que le problème soit lié au vaccin chinois Sinovac, auquel les Émirats arabes unis ont participé dans les expériences qui ont été menées dessus, car des sources médiatiques ont rapporté qu’il est arrivé dans le même avion qui a atterri à l’aéroport il y a quelques jours avec du matériel médical.
La quantité est suffisante pour 2 500 personnes, étant donné que chaque personne doit être vaccinée deux fois.
Le président a révélé que 800 mille doses arriveront dans le pays par lots au début de février prochain, en plus des recherches continues de vaccins sur le marché pour acheter d’autres quantités.

Actualités connexes