Mauritanie: l’arrestation de Biram est arbitraire (Ambassadeurs européens)

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

birameL’arrestation du militant antiesclavagiste mauritanien, Biram Dah Abeid, “n’est pas fondée d’un point de vue juridique”, ont estimé les ambassadeurs de France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et de l’Union européenne en Mauritanie, selon des sources d’Alakhbar.

Les diplomates européens rendaient visite au militant antiesclavagiste qui purge une peine de 2 ans dans une prison au sud du pays.

Biram est condamnées avec le vice-président de son mouvement non reconnu, IRA-Mauritanie, après l’organisation d’une caravane contre « l’esclavage foncier».

Les ambassadeurs européens estiment que Biram et codétenu n’ont pas violé la loi mauritanienne ni les dispositions internationale en vigueur et ils demandent leur libération immédiate.

Les diplomates ont également décliné la position de l’Union Européenne contre l’esclavage et l’arrestation des militants anti-esclavagistes en Mauritanie.

Actualités connexes