Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Mauritanie: la formation d'un nouveau gouvernement à la Une

0

conseil des ministres(17)La presse parue en Mauritanie cette semaine a commenté la composition du nouveau gouvernement, suite à la désignation mercredi d’un Premier ministre, Yahya Ould Hademine, suivie jeudi soir de la publication du gouvernement.

“Nouvelle équipe : comme un clone du gouvernement sortant”, titre “Le Calame” qui estime que “visiblement le nouveau Premier ministre n’a pas eu de grosses peines à constituer le premier gouvernement du second quinquennat du président Mohamed Ould Abdel Aziz, réélu le 21 juin dernier”.

 Pour cet organe, “il a suffi de quelques coups de gomme pour dégager certains, l’essentiel des ministres sous Ould Mohamed Laghdaf (PM sortant) conservent leurs postes”.

“On ne change pas une équipe qui gagne, dit un adage qu’Abdel Aziz a fait sien”, ajoute l’hebdomadaire.

Mohamed Fall Ould Oumer de la “La Tribune” relève l’heure inédite choisie pour la publication de la composition de la nouvelle équipe sous le titre “sans rupture, un gouvernement en pleine nuit”.

Pour cet organe, “même si on attendait la nomination d’un nouveau gouvernement après le changement de Premier ministre, la surprise est venue du moment choisi. Un peu avant minuit, dans la nuit du jeudi au vendredi”.

 Ainsi, écrit ce journal “on a feinté les pronostics qui avançaient samedi au plus tôt, comme date d’annonce de la composition du nouveau gouvernement”.

Abordant “la philosophie qui semble avoir guidé la confection” du nouvel attelage, le même organe “conclut à un mélange redéploiement/remaniement. Une formation intérimaire, pour l’urgence”.

“Temps Forts” met en exergue l’arrivée d’un ministre issu de la communauté négro-africaine, à la Défense nationale.

“Bathia aux commandes du ministère de la Défense : un tabou brisé”, estime ce journal qui note que ‘le ministère de la Défense est un département ultra névralgique de l’Etat, demeuré depuis l’indépendance du pays inaccessible aux négro-africains’.

PANA –

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print