Mauritanie – La croissance insuffisante pour réduire la pauvreté (FMI)

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

mvera_martin 123Le FMI a prévenu lundi que malgré certaines bonnes performances de l’économie en Mauritanie, la croissance ne semble pas encore être assez soutenue pour réduire significativement le taux de pauvreté. 

Dans une évaluation faite par une mission du FMI qui s’est rendue dans ce pays maghrébin afin d’examiner son évolution macroéconomique et les perspectives, il est souligné que l’économie mauritanienne a continué à enregistrer en 2013 de bonnes performances avec un taux de croissance de 6,7% et un rebond de l’activité agricole et minière qui a compensé le ralentissement de l’activité du secteur de la pêche. 

 

Toutefois, malgré cette bonne performance, la croissance ne semble pas encore être assez soutenue et inclusive pour enrayer significativement le taux de pauvreté, estime cette institution financière, note le Fonds. En dépit de la constitution d’amortisseurs des dernières années, l’économie  »reste vulnérable aux chocs sur les termes de l’échange », prévient le FMI. Il a aussi constaté un déficit du solde budgétaire, la perte des recettes de pêche, des dépenses d’investissement plus élevées, ainsi qu’un déficit du compte courant élevé en raison des importations d’hydrocarbures et des importations occasionnées par les projets d’investissement des industries extractives et du secteur public, tandis que les réserves de change équivalent à 7 mois d’importations. 

Le FMI a relevé la nécessité de renforcer la transparence, le suivi et le contrôle de gestion des entreprises publiques qui constituent une  »source de risque budgétaire », ajoutant que la dette publique reste élevée. En conséquence, la mission du FMI a recommandé aux autorités de continuer à combler leur besoin de financement à travers des ressources concessionnelles et intérieures.

APS

Actualités connexes