Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Mauritanie : Est-il en train de Souffler un printemps Arabe à la rimienne ?

0

Makhou Poiints ChaudsLes élections législatives et municipales tenues le 23 Novembre contre vents et marées, bien que ses résultats définitifs , officiels et finaux ne soient pas encore connus,  revêtent un caractère qui  a force d’en  tirer plus d’un renseignements sur dorénavant ce qui se jouera sur la scène politique nationale et pourquoi pas dans la configuration géopolitique de la sous- région .
La première des leçons à tirer est que l’opposition qui a choisi de boycotter  les élections à tort ou raison n’a pas pu faire suivre  le grand électorat son concept, un calcul qui était pourtant bien posé mais qui n’a pas occasionné de sérieuses incidences pouvant compromettre la crédibilité en gros de ces élections
Même si 700 000 Mauritaniens n’ont pas voté , on pourrait pas tous les mettre dans le camp du boycott .
 Les calculs logique et arithmétique qu’ont fait les Islamistes, à savoir de participer au lieu de boycotter , s’est avéré bénéfique   car avec un taux avoisinant les 20,53% des suffrages exprimés, ils peuvent prétendre sans une aucune fausse modestie une place de choix pour se prétendre leader de l’opposition. Les islamistes mauritaniens de Tawassoul  sont en train  donc de devenir une alternative locomotrice historique   sans précédent pour la simple et bonne raison qu’ils sont  en train d’être perçus comme la seule force  pouvant faire basculer non seulement une partie l’opposition dans leur  camp mais capable de faire face  sérieusement le  parti au pouvoir.
Les partis politiques leaders  classiques, ne sombreraient-ils dans le syndrome du viellissement ayant opté pour le boycott,  ne risquaient-ils pas en participant  ces élections à coups incessants de théâtre, d’être dans cette fourchette compris entre les chiffres avoisinants les 2% des suffrages exprimés d’AJDMR   et du PRDR d’une part et d’autre part les avoisinants 7% et 9%   respectivement d’ElWiam et de APP .
Mais si on y ajoute les avoisants 3, 4 , 5 % respectivement de l’UDP  de Vadil et du Sursaut  , nous nous retrouvons avec une opposition , arithmétiquement plus important en terme de  suffrages exprimés accordés que l’UPR.
Ceci est comme pour montrer l’enjeu de taille qui s’offre déjà aux   prochaines élections présidentielles  et que pour que les chances restent du coté de l’UPR qui n’a pas manqué de faire un bon score même si son objectif était au delà  de ce qu’on découvre dans ces législatives et municipales , il va falloir laver le linge sale en famille pour dans l’avenir pour régler le problème de certaines rivalités internes.
Et comme le  printemps Arabe s’est installé un peu partout par une façon ou une autre , force de se poser la question . Après plusieurs soubresauts , Est-il être en train de souffler en Mauritanie avec une singularité Jim Lif Mim .  

La République Islamique de Mauritanie est un pays comme son nom l’indique  ancré dans les valeurs  arabo-musulmanes  qui fait qu’elle ait une certaine lecture de certains événements se produisant dans la sous-région  pouvant être perçue comme particulière par des tierces. Mais d’autre part  c’est un pays qui fait un peu sa particularité pour étant l’un des pays du monde Arabo-musulman les plus avancés en matière de démocratie  et de liberté d’expression. Cette dynamique démocratique entend plûtot s’annoncer d’avantage pour plusieurs raison : allant de la volonté politique des décideurs aux exigences des différents  groupes de pression.
En tout état de cause , si les islamistes comme un autre parti de l’opposition gagnait des élections présidentielles , ceci serait une grande première mais pas une surprise pour ceux qui suivent les avancées en matière d’exigences  de démocratie en Mauritanie.

La percée des islamistes entend  t-il les mener pouvoir ? Dans la mesure dans le monde arabo-musulman    parmi les islamistes qui ont pu accéder au pouvoir , il y’en a  eu des réussites comme  des échecs . Quelle serait la voie  qu’emprunteraient les Islamistes mauritaniens pour éviter l’échec ?

La donne geopolitique qui s’offre  dans la sous-région avec la présence d’une dualité omniprésente du terrorisme d’Aqmi et de la lutte contre le terrorisme , quelle serait la démarche à suivre de type équation à deux inconnus pour être accordé aux différents diapasons ?  .
Makhou – Points Chauds

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print