Mauritanie : Confusion à Aleg

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

elections 123Si pour les élections municipales, il est désormais officiel que l’UPR recroisera le fer le 7 décembre 2013 prochain avec le PUD pour la conquête de la mairie d’Aleg, pour les législatives, les choses restent encore totalement floues six jours après le scrutin.

Autant, les « Upéristes » prétendent être passés au premier tour avec 51 à 52%, autant les «Pudistes » rassurent leurs militants et les préparent à un second tour au cours duquel les trois mousquetaires : Sidamine Ould Ahmed Challa, Cheikh Sid’El Moktar Ould Cheikh Abdallahi et Mohamed Mahmoud Ould Agrabatt essayeront de remporter les deux sièges de la députation. Et de fil en aiguille, c’est la confusion totale.

Mercredi 27 novembre 2013, un groupe de l’UPR procède lui-même au décompte de ses voix sur la base des procès verbaux que la commission d’Aleg lui aurait donnés.

A quelles fins ? Surtout que cette même commission aurait déjà annoncé qu’aucun parti n’a pu obtenir le taux demandé pour passer au premier tour. L’UPR aurait seulement obtenu vers 46% des voix exprimées contre 36% pour son rival le PUD.

Source : Le Calame (Mauritanie)

 

Actualités connexes