Mauritanie : Concours de recrutement des professeurs de l’enseignement supérieur : des irrégularités inquiétantes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

ouguiyasUne source académique bien informée a confirmé que des

irrégularités graves ont entaché le concours de recrutement de vingt enseignants chercheurs et technologues en cours, annoncé par le gouvernement mauritanien début septembre.

Selon la même source, des sphères influentes de l’enseignement supérieur ont profité de la transition que connait ce département, suite au dernier remaniement ministériel, pour influencer le déroulement de ce recrutement tant attendu. Pour plus de précisions, cette source académique a évoqué en particulier les irrégularités suivantes :

1/ La constitution du jury supervisant ce concours n’a pas respecté les dispositions du Décret n°064/2012 du 6/3/2012 organisant le concours de recrutement des professeurs de l’enseignement supérieur, notamment son article 5 relatif à la composition de ce jury ;

2/ Le nombre des membres spécialistes dans chaque discipline prévu par l’article 5 précité n’a pas été respecté. Dans certains cas, les membres non spécialistes sont majoritaires. Certains spécialistes siégeant aux commissions spécialisées ont des qualifications académiques inférieures à celles des candidats ;

3/ Contrairement à ce que prévoit l’article 5 susmentionné, la représentation de certains conseils scientifiques de certains établissements universitaires concernés par ce recrutement a été presque négligeable, certains membres issus de ces conseils ont été incorporés au jury par clientélisme et à l’insu de leurs instituions ;

4/ Un acharnement inouï pour éliminer le maximum de candidats, alors que les intitulés des postes demandés par le communiqué conjoint du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et celui de la Fonction publique annonçant ce concours ainsi que la grille de notation adoptée pour cette occasion ont laissé la porte largement ouverte aux candidatures.

5/ Les candidats dont les dossiers de candidature ont été déclarés irrecevables par le jury, suivant l’avis des commissions dites spécialisées, ont fait des recours, cependant leurs réclamations ont été de nouveau soumises à ces mêmes commissions, devenues juge et partie en même temps.

 

Ahmed Sid El Moctar Via CRIDEM

Actualités connexes