Mauritanie : Communiqué de Bärbel Kofler, déléguée du gouvernement fédéral des droits de l’homme sur l’affaire de Ghadda

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Communiqué de Bärbel Kofler, déléguée du gouvernement fédéral des droits de l’homme sur l'affaire de Ghadda

 La Déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire au ministère fédéral des Affaires étrangères, Bärbel Kofler, a déclaré ce jour (18 août) au sujet de l’arrestation d’un sénateur mauritanien et de la situation après le référendum constitutionnel en Mauritanie :

L’incertitude concernant l’endroit où se trouve le sénateur Mohamed Ahmed Ould Ghadda depuis son arrestation sans mandat d’arrêt le 11 août 2017 en Mauritanie me cause beaucoup d’inquiétude. Ni sa famille ni son avocat n’ont jusqu’ici été autorisés à prendre contact avec lui.

En tant que membre du Sénat, Monsieur Ould Ghadda jouissait de l’immunité parlementaire. Son arrestation est contraire aux principes de l’état de droit.

Je suis par ailleurs inquiète de voir les restrictions faites à la liberté de réunion et d’expression ainsi que la dégradation générale de la situation en matière de droits de l’homme en Mauritanie, notamment dans le contexte du référendum constitutionnel du 5 août.

J’appelle tous les acteurs politiques à rechercher le dialogue et à résoudre les tensions actuelles pacifiquement et dans le cadre des règles de l’état de droit reconnues à l’échelle internationale. Dans la situation actuelle précisément, tous les Mauritaniens devraient unir leurs efforts afin de préserver également la paix et la cohésion sociales.

Bärbel Kofler 

La Déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire au ministère fédéral des Affaires étrangères

Actualités connexes