Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Mauritanie : Atlas sur la vulnérabilité dans l’exploitation pétrolière et gazière offshore

0

carte-mauritanieLa Mauritanie dispose désormais d’un Atlas maritimes des zones vulnérables mettant en évidence « les écosystèmes et les populations vulnérables face aux différentes activités pétrolières et gazières » exercées dans les eaux sous juridiction nationale.

Le nouvel outil a été élaboré d’octobre 2012 à octobre 2013, dans le cadre de la première phase d’un programme « Biodiversité-Gaz-Pétrole » qui a fait l’objet d’une évaluation la semaine dernière.

Ce projet bénéficie de l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et de divers partenaires pour un financement global de 4,5 millions de dollars us.

Sa mise en œuvre implique le gouvernement, la société civile, le secteur privé et les partenaires au développement, avec pour objectif « de trouver des mécanismes permettant de concilier le secteur pétrolier émergent, avec la protection de la biodiversité marine et côtière, et l’exploitation par les populations riveraines des ressources qu’elles produisent ».

La démarche facilite en outre, les efforts du secteur pétrolier et gazier visant à intégrer les notions de vulnérabilité écologique et socio-économique dans la gestion environnementale ». Le PNUD présente le nouvel Atlas comme « un outil novateur en matière de suivi et d’alerte précoce par rapport à la présence de micro-contaminants dans les milieux marins et côtiers ».

Il faut noter que la Mauritanie est le premier pays à initier la mise en place d’un tel outil dans la sous région et même dans toute la zone de la convention d’Abidjan. Un constat qui confère un rôle précurseur dans la gouvernance environnementale du secteur pétrolier et gazier offshore.

 

Financial Afrik

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print