Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Mauritanie: accord trouvé à la mine de fer de Zouerate

0

En Mauritanie, c’est la fin du bras de fer à Zouerate, ville minière du nord du pays. En effet, un compromis a été trouvé la nuit dernière entre la direction et les travailleurs de la SNIM, la société minière, après deux semaines de négociations difficiles. Les salariés n’ont pas obtenu d’augmentation générale des salaires, mais une hausse conditionnée au cours du minerai. Un accord qui permet de voir s’éloigner le spectre de la grève qui menaçait.

Les travailleurs de la Société nationale minière et industrielle se disent soulagés. Même si l’accord trouvé dans la nuit de jeudi à vendredi ne prévoit pas d’augmentation générale de salaire, celle-ci est néanmoins prévue, mais conditionnée au cours du minerai de fer. Elle sera également complétée par une prime selon la qualification des ouvriers.

« Les deux parties ont décidé d’accorder une augmentation de salaire, mais indexée sur un prix d’une périodicité de six mois, détaille Kénémé Demba Abderahmane, négociateur et délégué syndical de la CGTM. Tous les six mois, on va regarder si le prix du fer atteint 90 dollars (la tonne), on aura une augmentation de salaire. »

L’accord trouvé prévoit aussi le versement d’une prime pour le mois de ramadan et pour la fête du Maouloud. La SNIM a aussi accepté de réintégrer les neuf travailleurs licenciés lors du mouvement de grève historique de 2015.

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print