Mauritanie : 41% des femmes rurales se marient avant l’âge de 18 ans

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Ecole Mauritanie– Quelque 41% des femmes rurales en Mauritanie se marient avant l’âge de 18 ans et 17% d’entre elles se marient avant l’âge de 15 ans, a déclaré Lemina Mint El Ghotob Ould Moma, ministre mauritanienne des affaires sociales, de l’enfance et de la famille.

Ces deux taux sont respectivement de 37% et 15% dans l’ensemble du pays, a-t-elle précisé lors d’une double cérémonie de lancement la campagne de l’Union africaine pour la lutte contre le mariage des enfants et de célébration de la Fête internationale de l’enfant, jeudi soir à Aleg (260 kilomètres au sud de Nouakchott).

Même s’il n’est pas appliqué dans la réalité, le Code du statut personnel en Mauritanie interdit le mariage des filles avant l’âge de 18 ans. Selon la ministre, 23% des grossesses précoces dans le pays s’accompagnent souvent de complications sanitaires graves, voire mortelles, comme les avortements et les fistules obstétricales.

Lemina Mint El Ghotob Ould Moma a souligné que ce phénomène est surtout lié à des facteurs d’ordre religieux, social et économique.

Les études dans ce domaine considèrent que l’Afrique abrite 30 des 40 pays où est répandu le mariage des filles mineures (plus de 30%).

Le phénomène est encore plus présent en Afrique de l’ouest où deux filles sur cinq se marient avant l’âge de 18 ans alors qu’une fille sur six est donnée en noces à 15 ans.

APA

Actualités connexes