Mauritanie : 27 migrants, disparus dans le désert

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

27 migrants sénégalais sont portés disparus dans la nuit de mardi à mercredi dans la zone désertique au nord de la Mauritanie. L’armée mauritanienne et des gardes-côtes espagnoles ont lancé les recherches. 

Les 27 faisaient partie d’un groupe de 102 migrants dont deux filles qui avaient quitté, mercredi, le village sénégalais de Djifère près de Joal pour rejoindre l’Espagne à bord d’une embarcation de fortune.

En mer, les migrants avaient perdu la route de l’Espagne et n’avaient plus rien à manger durant 3 jours, a indiqué à Alakhbar El-Hadji Kébé, du Consultat honoraire du Sénégal à Nouadhboiu. Les migrants vont réussire à accoster dans une zone désertique dans le nord de la Mauritanie, lieu où les 27ont disparus.

L’Armée mauritanienne a secouru les 75 migrants qui restaient. Ils ont été ont été accueillis à Nouadhibou par le gouverneur, la maire, le directeur de la sûreté régional, le commandant de la gendarmerie et le consul honoraire du Sénégal à Nouadhibou. 20 des migrants dont les 2 filles ont dû être hospitalisés.

En deux semaines, l’armée et la marine mauritaniennes ont secourus quelques 280 migrants sénégalais qui ont tenté en vain d’atteindre les côtes espagnoles à bord d’embarcations de fortune.

Alakhbar

Actualités connexes