Maroc Télécom, fer de lance des services de renseignement français au Sahel ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

L’hebdomadaire françaisCharlie Hebdo, a rapporté dans son tirage de cette semaine, que le président français,François Hollande, aurait ordonné au groupeVivendi de retarder la cession de ses parts de majorité à Maroc Telecom, jusqu’à la fin de la guerre au Mali.

Le président français aurait justifié ses instructions, par le fait que l’opérateur historique marocain offre la meilleure plate forme technique pour contrôler les communications dans toute la zone du Sahel, du fait qu’il possède les opérateurs télécoms entre autres, du Mali, de Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso.

L’autre raison, que le président français aurait avancée, est que figure parmi les candidats à l’achat des 53% de l’opérateur marocain, Qtel, la compagnie télécom qatarie, or courraient avec insistance, les couloirs des services spéciaux français, des doutes sur de probables collisions entre l’émirat du Qatar et les jihadistes algériens d’AQMI. 

Charlie Hebdo, a rapporté que le président français, François Hollande aurait téléphoné au Roi Mohammed VI, pour le convaincre de sa décision, et du bien fondé de ce retardement de transaction et du risque que représenterait Qtel, pour l’opération militaire au Mali. 

Adam Sfali

Emarrakech (Maroc)

Actualités connexes