Mali : les rebelles touaregs maliens en Mauritanie, invités par leur gouvernement à rentrer pour participer à la dynamique de paix

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

touareg_mali_123C’est un ancien rebelle de l’azawad, dehbi sidi Mohamed, aujourd’hui ministre des affaires étrangères du mali, qui a lancé l’appel dimanche soir à Nouakchott, la capitale politique mauritanienne où il venait d’être reçu et longuement par le président mauritanien.

Le chef de la diplomatie malienne, affirme avoir parlé sans langue de bois avec le président mauritanien, ould Abdel Aziz, de la situation de crise dans le lord mali et de ses répercussions sur les pays de la sous-région, à l’image de la Mauritanie, justement. La Mauritanie accueille prés de 100.000 réfugiés maliens.

Ces réfugiés sont arrivés depuis le début de la crise actuelle en 2011-2012. les populations civiles fuyaient la guerre entre les rebelles, les salafistes et l’armée régulière finalement défaite, puis le régime renversé par un coup d’état militaire perpétré par l’ex-capitaine Yaya Sanogho contre, ATT, Amadou Toumani Touré, aujourd’hui réfugié politique au Sénégal.

Mais la Mauritanie accueille aussi et surtout et c’est là que réside l’inquiétude de Bamako, de fortes tendances des rebelles touaregs et arabes, arrivés en Mauritanie, au lendemain du déclenchement de l’opération serval, pour libérer le mali de l’emprise islamiste et terroriste.

ces groupes doivent rentrer dans leur pays et participer à la nouvelle dynamique de paix. il faut qu’ils comprennent que c’est au mali que les négociations se tiendront entre maliens et pas ailleurs. même si vous avez des conseilleurs extérieurs qui vous disent faites ceci ou cela pour revendiquer vos droits, le gouvernement malien les invite à venir à Bamako discuter autour de la table.

Tous les arguments seront confrontés a martelé dehbi sidi Mohamed s’adressant à ses compatriotes présents en Mauritanie. le ministre malien des affaires étrangères et de la coopération internationale, a loué le soutien exprimé par le président mauritanien. La Mauritanie disait-il reste solidaire du mali dans la sa recherche définitive de solutions au problème du nord mali.

Propos qui semblent illustrer la détente entre les chefs d’états de deux pays. Ces dernières semaines ont été marquées de toutes sortes de supputations sur d’éventuelles détériorations des rapports entre Aziz et IBK.

Rumeurs ou réalités, l’orage semble en tout cas se dissiper. Dimanche soir, la télévision nationale de Mauritanie TVM a largement ouvert ses antennes au ministre malien pour faire passer ses messages, ils étaient nombreux. Chaque message avait une destination précise. Même si le chef de la diplomatie malienne a par moment semé le doute en parlant de conseillers extérieurs qui manipuleraient les rebelles à Nouakchott ?

Africa N°1

Actualités connexes