Mali: AQMI revendique l’enlèvement de la suissesse Béatrice Stokly

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

otages_aqmi_16_09_2013   123L’Emirat du Sahara, affilé à Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), a revendiqué l’enlèvement de la Suissesse Béatrice Stokly, début janvier à Tombouctou au nord du Mali.

En échange de Béatrice Stokly, l’organisation a exigé la libération d’Abou Tourab, un chef d’AQMI condamné par la Cour Pénale Internationale, et de plusieurs autres de ses membres detenus dans des prisons maliennes.

Selon AQMI, Béatrice Stokly, qui a été “interdite de vivre dans un pays islamique” a violé cette condition de sa libération” après son premier enlèvement en 2012 “en retournant vivre à Tombouctou”. “Elle pensait pouvoir être protégée par les forces françaises présentes dans la région”.

ALAKHBAR (Nouakchott)

Actualités connexes