Les FPC condamnent la politique d’expropriation foncière dans la vallée

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

flam23Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM), devenues Forces de Progrès pour le Changement (FPC), condamnent fermement la politique d’expropriation foncière pratiquée dans la vallée du fleuve, à travers une résolution adoptée à l’issue de leur congrès tenu fin août à Nouakchott.

A la place de cette politique “contraire aux intérêts des paysans”, le parti de la mouvance nationaliste négro-africaine propose “une gestion des terres dans le respect du droit inaliénable des propriétaires traditionnels et historiques, sans exclusion des autres nationaux”.

Les FPC préconise par ailleurs une politique agricole “de promotion et d’exploitation des terres de la vallée du fleuve à travers une ouverture aux capitaux nationaux, régionaux et internationaux au bénéfice de tous les mauritaniens”.

Le Calame

Actualités connexes