Les anciens prisonniers de IRA dénoncent leur condition carcérale

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Deux ans de détention et des conditions carcérales les plus éprouvantes n’ont pas altéré le mental des militants abolitionnistes, anciens pensionnaires de la prison de Bir Moghreïn. 

Abdallahi Matalla Saleck, Moussa Biram Bilal et Vadily Ould Bomba, libérés jeudi après deux ans de détention ont regagné vendredi 13 juillet, Nouakchott, en début de soirée. Ils ont réaffirmé, lors d’une conférence de presse au domicile de Biram Dah Abeïd, leur ancrage au sein du mouvement abolitionniste et se sont engagés à poursuivre le combat contre la discrimination, les injustices et l’esclavage :

« la lutte continue. Nous allons nous démultiplier pour combattre le racisme. Nous ne reculerons devant rien», a martelé Abdallahi Matalla Saleck dit Vieux, interrompu par les youyous des militantes, venues en masse ainsi que les familles des ex prisonniers.

« Nous avons été injustement détenus deux ans durant. Pour avoir refusé de se plier au diktat des policiers qui ne cessaient de me pousser à désigner Diop Amadou Tidjane (ndlr ex vice-président de IRA et ex détenu) comme l’instigateur de la révolte et à avouer avoir brûlé le bus de la police, j’ai été soumis à des séances de torture quotidiennes de 21 heures à 5 heures du matin», a témoigné Moussa Biram Bilal dit Pape.

«Nous continuerons à dénoncer le racisme, l’esclavage et les injustices» ont-ils manifesté non sans avoir dénoncé les atrocités qu’ils ont vécues durant leur détention. Vadily Ould Bomba, ancien habitant de la gazra Bouamatou a annoncé son adhésion à IRA après avoir remercié ses anciens co-détenus et le mouvement abolitionniste de l’accompagnement. Vieux et Pape ont gratifié de leurs remerciements toutes les personnes éprises de bonne volonté qui ont soutenu à travers divers procédés leurs familles.

Auparavant, Mme Coumba Dada Kane, secrétaire générale de IRA a salué le courage et la détermination des anciens pensionnaires : « Ils n’ont pas failli à leur mission. En dépit de la dureté de l’épreuve, ils sont restés constants et ont consenti d’énormes sacrifices. Nous mesurons à leur juste valeur leur courage », a-t-elle salué. Mme Kane a remercié les militants abolitionnistes qui se sont mobilisés à travers marches et sit-in de soutien aux détenus.

Les militants et sympathisants de IRA arborant des tee-shirt floqués à l’effigie des ex-prisonniers d’opinion se sont fortement mobilisés pour réserver un accueil chaleureux à leurs camarades.

Le Calame

Actualités connexes