Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Les Al Saoud tentent de maintenir la coalition arabe contre le Yémen: Un général saoudien en Mauritanie

0

yémeneLe temps d’Algérie – Dénoncée par l’opinion publique mondiale pour les crimes perpétrés contre le peuple yéménite, l’Arabie saoudite tente de maintenir la coalition instaurée contre ce pays.

La conscience des pays impliqués dans la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite contre le Yémen sont-ils gagnés par un problème de conscience face au génocide dont est coupable la monarchie pétrolière au Yémen ? Le général Abderrahmane Ben Saleh El Bounyan, chef d’état-major général des forces armées saoudiennes, a quitté Nouakchott, ce vendredi, après un séjour de 48 heures, d’après le média mauritanien Al Akhbar.

Jeudi, le chef d’état-major, général des forces armées saoudiennes, a été reçu par le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Vendredi, Abderrahmane Ben Saleh El Bounyane a visité l’Ecole polytechnique de Nouakchott avant de quitter la capitale mauritanienne.

Aucun détail n’a été rapporté sur la raison du séjour de ce responsable militaire saoudien en Mauritanie. Des observateurs de la scène mondiale n’écartent pas l’hypothèse que ce séjour a trait directement à la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite contre le Yémen.

La Mauritanie a mis 600 hommes à la disposition de la coalition arabe. L’Arabie saoudite œuvre au maintien de la coalition arabe contre le Yémen, après la série de crimes perpétrés contre le peuple de ce pays, dont celui tuant 140 civils dans le pilonnage, il y a quelques jours, de funérailles dans la capitale yéménite.

La monarchie pétrolière avait d’abord nié ce pilonnage mais, confondue par une enquête, a reconnu être responsable de ce génocide. Près de 600 autres personnes ont été blessées, dont 300 grièvement.

115 de ces blessés ont été évacués en direction de Oman, pays qui refuse d’être impliqué dans les crimes perpétrés par la coalition arabe contre le Yémen. Des organisations non gouvernementales, dont Amnesty International et Human Rights Watch qui dénoncent les crimes perpétrés par l’Arabie saoudite au Yémen, ont réclamé l’arrêt de vente d’armes à la monarchie pétrolière.

Des responsables américains ont exprimé la peur que leur pays qui arme l’Arabie saoudite soit attaqué en justice après les crimes commis par la monarchie pétrolière.

Après le génocide perpétré par la coalition arabe contre le Yémen, Washington a annoncé la modification du soutien accordé à l’Arabie saoudite.

Mounir Abi

letempsdz.com

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print