Le vice-président du groupe BSA en prison.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Mohamed Ould Debagh, vice-président du groupe BSA, a été écroué mardi(05 février) dans la soirée à la prison de Dar Naim. Auditionné d’abord par un substitut du procureur, tout comme le commissaire aux comptes, un comptable et le liquidateur de la défunte Mauritania Airways, il sera envoyé devant un juge qui l’inculpera pour, entres autres, ‘’banqueroute frauduleuse’’ et ‘’dissipation d’actifs’’.

Il n’était pourtant que président du Conseil d’administration de la compagnie et n’avait aucune responsabilité dans la gestion qui incombait aux actionnaires majoritaires à savoir Tunisair.

Des mandats d’arrêt ont été également émis contre le prédécesseur de Ould Debagh au conseil d’administration, Mohamed Lemine Ould Deidar dit Themine et les 2 directeurs généraux tunisiens qui avaient dirigé l’entreprise.

Le long feuilleton, qui oppose le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz à l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou, connait ainsi un second rebondissement après l’affaire des redressements fiscaux qui avaient touché plusieurs entreprises du groupe.

Convoqué à plusieurs reprises et interrogé par la police chargée des crimes économiques, Mohamed Ould Debagh savait que son sort était scellé et qu’une fois transmis à la justice, son dossier, même vide, le mènera tout droit à la case prison. Aussi bien devant le substitut du procureur que devant le juge, les avocats du prévenu ont tenté, vainement, de démontrer qu’un transfèrement en prison ne se justifiait nullement, l’homme n’ayant nullement l’intention de fuir et ne présentant aucun danger. La décision était déjà prise et certainement au plus haut niveau.

Actualités connexes