Le réseau ferroviaire rapide de Tunis révolutionnera le transport

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Les progrès socio-économiques passent incontestablement par le développement du secteur de transport. Développer un pays, c’est faciliter les échanges en interne et à l’international.

C’est faciliter le mouvement des biens est des personnes. Et c’est dans cette optique que la Tunisie veut mettre en place un Réseau ferroviaire rapide (RFR) de Tunis. Le contrat de construction des deux premières lignes du RFR de Tunis a été remporté par la filiale de Bouygues. Les travaux s’exécuteront en partenariat avec Siemens et Somatra-Get. En effet, le français Colas Rail est associé à Siemens et à l’entreprise tunisienne Somatra-Get. Les deux premières lignes (D et E) du Réseau ferroviaire rapide (RFR) de Tunis prévues dans le contrat s’étendront sur une longueur de 20 kilomètres. En vertu du contrat, la filiale de Bouygues réalisera les travaux de voie, de caténaire, d’alimentation électrique, le système de télésurveillance et d’acquisition des données ainsi que les équipements du dépôt. Le montant total du contrat s’élève à 145 millions d’euros, dont 86 millions d’euros pour Colas Rail. De par son envergure, le projet est cofinancé par l’État tunisien et par un consortium de bailleurs internationaux, donc une véritable synergie. Sur la liste de ces bailleurs figurent la Banque européenne d’investissement (BEI), l’Agence française de développement (AFD) et l’institution allemande KfW. Pour une durée de 46 mois, les travaux doivent démarrer au plus tôt mi-2014. Si le contrat décroché par Colas Rail est le premier en Tunisie, l’entreprise est bien connue car possédant déjà des références au Maghreb.

C’est, en effet, cette même entreprise qui a  construit le tramway de Rabat et une section du tramway de Casablanca. En outre, elle a obtenu fin 2012, en association avec l’entreprise algérienne KOU GC, le contrat d’extension du métro d’Alger pour un montant de 85 millions d’euros, et dont la mise en service est prévue fin 2014. La renommée et la compétence de Colas Rail ne sont plus à contester.

Actualités connexes