Le Président de la République appelle à la mise en oeuvre des recommandations de l’Union Africaine

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

aziz_200_200 100Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de l’Union Africaine a prononcé, mercredi, au siège de l’Union Africaine à Addis Abeba un important discours dans lequel il a indiqué que la nécessaire promotion de la bonne gouvernance, des droits de l’homme et de la culture de la paix sur notre continent requiert une patiente pédagogie de persuasion et des efforts soutenus de conciliation et d’arbitrage que seule l’Union Africaine peut légitimement mener à bien avec l’appui de ses partenaires internationaux.
Voici le texte de cet important discours:
“Excellence Dr. Nkosazana Dlamni Zuma, Présidente de la Commission de l’Union Africaine,
Excellence Monsieur Erastus Mwencha, vice- président de la Commission de l’Union Africaines
Mesdames et Messieurs les commissaires,
Monsieur le conseiller juridique,
Monsieur le secrétaire général de la commission,
Monsieur le président de l’association du personnel,
Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi tout d’abord d’exprimer toute notre gratitude à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre mon frère Hailemariam DESALEGN, au gouvernement et au peuple de la République démocratique d’Ethiopie pour l’accueil chaleureux ainsi que les facilités mises à notre disposition à chaque fois que nous arrivons à leur beau pays.
Mes remerciements vont également à l’endroit de la présidente de la Commission de l’Union Africaine, ma soeur Dr. Nkosazana Dlamini ZUMA ainsi qu’à toute son équipe pour les bonnes dispositions prises pour l’organisation de notre visite ainsi que pour leur disponibilité, malgré leur agenda, par ailleurs, plutôt chargé.
Je remercie le Personnel qui, par la voie de son délégué, nous a souhaité la bienvenue parmi vous.
Excellence Mme la présidente,
Mesdames et Messieurs,
Cette rencontre qui commence à s’installer dans les habitudes de notre union va dans le droit fil de la tradition africaine et de nos valeurs ancestrales et profondément y plonge ses racines.
Elle contribue déjà à nous enrichir en nous édifiant davantage sur l’état de notre union et sur celui de notre commission qui en est la cheville ouvrière.
Je voudrais en cette occasion, vous adresser, Madame la Présidente à vous et à l’ensemble de vos collaborateurs mes sincère félicitations pour le travail remarquable que vous avez réalisé avec abnégation et dévouement au service des nobles idéaux de notre organisation panafricaine.
Je voudrais aussi vous exprimer mes encouragements et vous assurer de mon soutien total en vue d’améliorer l’efficacité de notre organisation sur tous les plans, notamment dans la réalisation de projets stratégiques tels que le programme détaillé du développement de l’agriculture en Afrique (CAADP), le programmes de développement des infrastructures (PIDA) le plan d’action pour le développement industriel accéléré (AIDDA), le plan stratégique pour la période 2014-2017 et les stratégies de la santé et de la nutrition ainsi que la réduction accélérée de la mortalité maternelle en Afrique (CARMA).
Excellence Mme la présidente,
Mesdames et Messieurs,
La nécessaire promotion de la bonne gouvernance, des droits de l’homme et de la culture de la paix sur notre continent requiert une patiente pédagogie de persuasion et des efforts soutenus de conciliation et d’arbitrage que seule l’Union Africaine peut légitimement mener à bien avec l’appui de ses partenaires internationaux.
L’autonomisation de la femme africaine constitue un impératif d’équité, de paix et de développement. Notre organisation doit jouer un rôle d’avant-garde dans ce domaine. Elle doit aussi prendre à bras le corps la problématique de la jeunesse africaine en vue de la prémunir contre les menées néfastes des réseaux terroristes et du grand banditisme.
Ceci passe par des efforts accrus en matière de formation professionnelle et de croissance économique.
Excellence Mme la Présidente,
Mesdames et Messieurs,
Le fléau du terrorisme constitue une menace grave pour la sécurité et la stabilité de notre continent. Notre organisation doit se déployer pour contribuer à juguler cette menace dans le cadre d’une approche commune à tous les Etats africains. Je saisis également cette opportunité pour vous exhorter à redoubler d’effort pour mettre en oeuvre toutes les résolutions et recommandations prises par leurs Excellences les Chefs d’Etat et de Gouvernement lors de nos précédentes conférences afin de parvenir à une Afrique, notre Afrique, plus inclusive, mieux intégrée et plus prospère dans la paix et la sécurité pour le bien être de nos peuples et le bonheur de notre jeunesse.
Excellence Mme la présidente,
Mesdames et Messieurs,
J’ai écouté avec intérêt le message du personnel et aimerais à cet effet vous dire toute la confiance que nous avons en les capacités de notre commission pour satisfaire aux requêtes d’application des nouveaux statuts du personnel ainsi qu’à celles liées au réaménagement de l’accord de siège dans le cadre bien compris de la préservation des intérêts de toutes les parties.
Je vous souhaite à toutes et à tous bonne chance et bon courage et je vous remercie aussi pour votre sacrifice pour notre union, pour notre Afrique.
Vive l’Afrique,
Vive l’Union Africaine,
Je vous remercie”.

Actualités connexes