Le POLISARIO exhorte le Conseil de sécurité à fixer une date pour l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara Occidental (déclaration)

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

polisa3“Force, détermination et la volonté d’imposer l’indépendance et la souveraineté”, a appelé l’ONU et particulièrement le Conseil de sécurité à fixer une date pour l’organisation d’un référendum sur l’autodétermination au Sahara occidental, conformément au plan de paix de l’union africaine des Nations Unies, approuvé par le Conseil de sécurité des Nations Unies dans sa résolution 690 de juin 1991.

Dans une déclaration sanctionnant les travaux du Congrès extraordinaire, le Polisario a appelé à l’élargissement des prérogatives de la Minurso à la surveillance des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental, à l’instar de toutes les missions de paix de l’Onu dans le monde, la levée de l’état de siège médiatique et militaire imposé au territoire, la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis, notamment les prisonniers politiques Gdeim Izik et à faire toute la lumière sur le sort des personnes portées disparues et les prisonniers de guerre sahraouis aux mains du Maroc depuis son occupation du Sahara occidental le 31 octobre 1975.

“La France, partant de ses responsabilités internationales en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU devrait faire partie de la solution, plutôt que d’être la cause de la prolongation du conflit”.

Le Congrès extraordinaire a noté le consensus des peuples d’Espagne autour de la justesse de la lutte du peuple sahraoui et leur soutien, appelant le gouvernement central à assumer ses responsabilités historique et juridique envers le peuple sahraoui, étant la puissance administration du territoire, selon le Droit international.  Le Congrès a exprimé sa profonde préoccupation au sujet des attitudes négatives exprimées par certains Etats arabes du Golfe, qui soutiennent “directement ou indirectement” l’occupation marocaine du Sahara occidental.

Les participants ont lancé un appel urgent à la France, de renoncer à son soutien “aveugle” à la politique coloniale du Maroc au Sahara occidental et son défi à l’Organisation des Nations Unies.

Le Congrès extraordinaire, Martyr Mohamed Abdelaziz a salué la position forte et historique de l’Algérie et son soutien indéfectible à la juste lutte du peuple sahraoui et surtout le soutien à la cause sahraouie sur la scène internationale.

Le Congrès a également salué l’attitude fraternelle de la République islamique de Mauritanie, exprimant sa gratitude aux dirigeants et au peuple de la Mauritanie et des forces politiques à travers l’élan de solidarité et de soutien au peuple sahraoui après la mort du martyr Mohamed Abdelaziz.

Enfin, le Congrès extraordinaire du POLISARIO a hautement salué les positions de l’Union africaine en soutien à la lutte du peuple sahraoui et le grand intérêt exprimé de manière claire et cohérente pour la nécessité du parachèvement du processus de décolonisation de la dernière colonie en Afrique par le biais d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental. (SPS)

spsrasd.info/news/

Actualités connexes