Le Maroc regrette le vote du CS contre une résolution sur l’arrêt de la colonisation israélienne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

 roiLe Maroc a exprimé son profond regret et sa déception suite au vote du Conseil de sécurité de l’ONU contre une résolution visant l’arrêt de la colonisation israélienne des territoires palestiniens.

« A la suite du vote par le Conseil de sécurité, mardi, contre le projet de résolution arabo-palestinien visant à mettre fin à la colonisation israélienne des territoires palestiniens, le Royaume du Maroc, dont le Souverain, SM le Roi Mohammed VI préside le Comité Al Qods, exprime son profond regret et sa déception vis-à-vis de cette position », précise un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Le Maroc considère « qu’il n’est plus acceptable, après près d’un demi-siècle d’occupation et 23 années de négociations, que la communauté internationale, à sa tête le Conseil de sécurité, n’assume pas ses responsabilités pour l’arrêt de l’occupation israélienne, l’établissement de l’Etat indépendant de Palestine sur les frontières de 1967, vivant côte à côte avec Israël et la fin du conflit israélo-palestinien qui représente une menace réelle pour la sécurité et la paix au Moyen-Orient et dans le monde », ajoute la même source.

Présenté par la Jordanie au nom du groupe arabe à l’ONU, le projet a été rejeté après que le vote n’ait recueilli que huit des neuf voix requises pour son adoption, contre deux voix contre, dont celle des États-Unis et cinq abstentions, dont celle du Royaume-Uni.

Les Palestiniens avaient introduit plusieurs modifications sur le projet de résolution adopté lundi par le groupe arabe lors d’une réunion convoquée par la Jordanie. Le projet prévoit notamment Al Qods-Est comme capitale de l’État palestinien, tout en appelant au règlement de la question des prisonniers palestiniens et à l’arrêt de la politique israélienne de colonisation.

 

Actualités connexes