Le Makhzen investit la presse en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Dominée par des sites proches de l’opposition (Lakome, Demain, Goud, etc.), la presse en ligne marocaine devient le terrain de jeu de proches du Palais.
Ancien patron de La Vie Eco et désormais éditeur de la revue interne du géant des phosphates OCP, le journaliste Nasreddine El Afritlancera ainsi bientôt Medias 21. D’après nos informations, ses associés dans ce projet sont Hicham Senoussi (ex-DG du Matin, l’organe du Palais), Abderrahmane Saïdi, ancien ministre de la privatisation reconverti dans l’expertise comptable, et un associé de celui-ci, Mohamed Hdid.
Le patron de la toute nouvelle cellule de com’ du Palais, Karim Bouzida, a de son côté fait appel à un ancien rédacteur en chef adjoint des Echos, Mohamed Douiyeb, pour lancer en mars une plateforme bilingue arabe-français, dont le nom n’a pas encore filtré.

L’objectif est de contrecarrer les opposants, qui s’en donnent à cœur joie en ligne. Mais cette ruée sur le web est accélérée par les promesses du ministre de la communication Mustapha El Khalfi de verser, dès 2014, une subvention annuelle aux journaux électroniques (à l’image de celle attribuée aux titres “papier”).

Actualités connexes