Le leader du RFD Mint Deye rappelle à Tawassoul la charte d’honneur sur les élections

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

mouna_rfdLa dirigeante du RFD, également responsable de la communication au sein de ce parti Mme Mouna Mint Dey a rappelé au parti Tawassoul la charte d’honneur signée par les partis de la COD, stipulant l’interdiction de toute participation individuelle des formations de l’opposition radicale, aux élections.

Mint Dey
a écrit sur sa page Facebook : « j’ai été choquée aujourd’hui, en entendant des informations évoquant l’éventualité de l’entrée du parti Tawassoul dans une mascarade électorale inéquitable et dépourvue du niveau minimal requis pour garantir leur crédibilité et leur transparence ».

Mouna a évoqué également son profond regret qu’un parti aussi important et populaire puisse se jeter de cette aventure suicidaire et qu’il se sépare de ses amis vers une direction où il n y a pas d’espoir et où se réduisent les chances.

La leader rappelle également à ses frères du parti Tawassoul qu’ils ont signé devant Allah et devant le peuple la charte d’honneur de la COD en vertu de laquelle tout parti de l’opposition radicale s’engage de ne pas participer en solo à des élections organisées par le pouvoir sans ses autres camarades politiques.

Elle a souligné également qu’étant parti d’obédience islamiste portant l’étendard de cette sainte religion, Tawassoul est parfaitement conscient de la place du respect des engagements, précisant que rien n’a changé en fait dans ces échéances électorales boycottées par tous, à part un report d’un mois où les Généraux ont déjà commencé leur campagne en faveur du parti au pouvoir, où les dispositifs de l’Etat ont débuté leur distribution de l’argent public en perspective de cette précampagne électorale.

« Comment accepteriez-vous de perdre votre crédit, votre réputation et votre foi pour entrer avec celui qui tient à vous humilier, détruire et diviser » a-t-elle ajouté, concluant son message largement consulté sur le réseau social en disant : « j’espère que vous n’allez pas prendre une décision préjudiciable comme celle-ci ».

Notons par ailleurs, qu’informé par les tentations de Tawassoul de participer aux futures élections législatives et municipales sans concertation avec ses longs amis de lutte politique de la COD, le président en exercice de la COD, également chef de file de l’opposition démocratique et leader du RFD M Ahmed Ould Daddah aurait indexé Tawassoul de trahison .

Actualités connexes