Le discours du Président a réparti avec équité les outrages à tous, dit Jemil Mansour

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Le Président du parti Tawassoul Mohamed Jemil Ould Mansour a appelé tout le monde à assumer la responsabilité des déclarations et des positions prises, d’éviter les fuites en avant et la quête d’un argument pour se racheter d’insultes tenues à l’endroit de tous les acteurs politiques.

L’interprétation d’un discours clair doit conduire son auteur à assumer la responsabilité de ses propos et à avoir le courage de s’excuser en cas d’abus, a-t-il dit, rappelant la conformité de son parti à ce principe.  Le discours du Président a heurté la communauté des harratines, les femmes et l’opposition démocratique, a-t-il ajouté, précisant que l’allocution présidentielle a réparti avec équité les invectives à tous.  Le phénomène de projets incomplets est prédominant dans le pays, a-t-il poursuivi, indexant l’actuel pouvoir d’annonces improvisées de chantiers économiques non exécutés ou d’inaugurations de projets non parachevés. Ce qui, dira-t-il, poussent les dirigeants à ne pas s’acquitter de leurs promesses tenues et de motiver leur échec par une présumée situation économique difficile.  Le problème réside dans la gouvernance précaire et dans l’absence de capitalisation des périodes de croissance pour réaliser des bonnes œuvres durables au profit des citoyens.  Ould Mansour s’est dit par ailleurs surpris par la manipulation maladroite de parties au pouvoir des impolitesses du discours présidentiel pour verser dans des nouvelles invectives, rappelant à ce sujet, les propos tenus par certains à l’endroit du mouvement « mani chari gasil ».

Le leader de Tawassoul a appelé enfin les acteurs politiques à réfléchir avant de parler et d’assumer leur responsabilité après les déclarations et les excuses en cas d’excès, au lieu de chercher un bouc-émissaire pour faire lui porter leurs erreurs et contradictions.

Zahraa –

Actualités connexes