Le CSA tente d’écouler des aliments de bétail frelatés

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Le Commissaire à la Sécurité Alimentaire spécule sur 20 tonnes d’aliments de bétails afin debaba_ould_ahmed_sid.CSA permettre l’écoulement d’une autre quantité d’aliments de bétail frelatés que les éleveurs refusent d’acheter, révèlent nos confrères de Alakhbar.

Selon la même source, les aliments de bétail frelatés avaient été passés en commande auprès d’une « famille proche du président » dans des circonstances suspectes.

Selon nos confrères, l’actuel CSA Sid’Ahmed Ould Baba aurait, à son tour, passé commandes auprès de quatre fournisseurs dont deux députés et deux frères de députés, une quantité de 20 tonnes d’aliments de bétail, à raison de 5 tonnes chacun. Mais il aurait refusé de les payer en attendant d’écouler les 20 tonnes d’aliments de bétail actuellement dans les magasins du Csa.

L’affaire de ces aliments de bétail frelatés importées par la dite famille serait à l’origine de l’éviction de son poste de l’ancien CSA, Mohamed Ould Mohamedou. Seulement –et selon les mêmes sources- le président mis au courant de l’affaire des aliments de bétail frelatés aurait demandé à la « Fondation Snim» d’en payer le prix à la dite famille au bénéfice du Csa.

Sid’Ahmed Ould Baba,
nommé à place de Ould Mohamedou, s’est retrouvé avec les aliments encombrants et aurait tenté une première fois, il y a trois mois, de les écouler contre une somme modique (1000 ouiguiyas le sac). Mais même à ce prix, les éleveurs n’auraient pas été appâtés.

Sid’Ahmed Ould Baba
n’aurait cependant pas désespéré d’écouler ces aliments de bétail frelatés comptant sur la période de soudure et le besoin des éleveurs pour ces denrées afin de leur vendre ces produits frelatés.

mauriweb

Actualités connexes