Le barreau mauritanien exige des excuses du président de la République

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Ould BouhoubeyniAu cours de la quatrième édition du Lighaa Ecchab (rencontre du président de la République mauritanien avec le peuple) qui s’est tenue le 13 août à Néma, il a été posé a Mohamed Ould Abdel Aziz une question relative au rapport annuel du bâtonnier, Me Ahmed Salem Ould Bouhoubeyni, rapport portant sur la Justice.

Le président de la République, « avec une pointe d’ironie » avait répondu par une question en demandant : « qui a donné autorité au bâtonnier pour parler de ça… »

L’ordre national des avocats mauritaniens, ONA, dans un communiqué rendu publique après le lighaa Ecchab a réagi aux propos du chef de l’Etat. L’ONA parle d’une réponse « inappropriée » ; d’autant plus « grave » qu’elle émane du « président de la République, président du haut conseil de la magistrature. »

Le barreau mauritanien accuse le président de la République qui, par ses propos, « a tourné en dérision une institution reconnue par tous comme refuge des victimes de discrimination et autres abus… »

L’ONA, en réponse a la réponse question du chef de l’État a tenu a rappelé les points suivants :

Premièrement « le bâtonnier Ahmed Salem Ould Bouhoubeyni tire sa légitimité de son élection par ses collègues suite aux assemblées générales, les mandats de l’actuel bâtonnier ont permis a l’ONA d’occuper une place privilégiée sur la scène internationale en présidant pour la première fois la conférence internationale des barreaux, CIB. »

Deuxièmement « l’ONA réaffirme toute sa confiance au bâtonnier et considère que toute atteinte a son honneur est une atteinte a l’honneur de l’ensemble des avocats mauritaniens et à l’institution judiciaire de manière générale »

Enfin, l’ONA « exige du président de la République, pour elle et pour le bâtonnier, des excuses, suite a cette atteinte grave a leur honneur. »

 

 

 

KD

Actualités connexes