L’Association Mauritanienne pour les Droits du Patient « MATAR »:Communiqué de Presse

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

logo Matar[1]L’Association Mauritanienne pour les Droits du Patient « MATAR » a appris avec consternation et indignation, par le canal de certains sites électroniques, une information relative à un reportage qui montre des images immorales de femmes mauritaniennes enceintes à l’intérieur de structures nationales de santé.

Une réunion extraordinaire du Bureau Exécutif de l’Association MATAR a été aussitôt organisée dans le but de prendre connaissance, avec exactitude, de l’information et d’analyser les faits pour prendre une position en conformité avec le but et les objectifs de notre Association.

 Après collecte et examen des éléments du reportage, Il a été constaté ce qui suit:

 L’élément en question, aurait été pris en charge sur financement extérieur ;

  1. Plusieurs images de femmes enceintes, à l’intérieur de salles de consultations et examens diagnostiques au niveau de quelques établissements de santé de Mauritanie, apparaissent dans le reportage ;
  2. la vidéo montre aussi des femmes enceintes dans des positions désobligeantes, au cours de la pratique de l’échographie abdominopelvienne, avec l’apparition de leurs visages ;
  3. Les séquences de la vidéo donnent l’impression que les patientes ainsi filmées n’étaient pas au courant du tournage du film.

Suite donc à cette violation flagrante des Droits du Patient, relative à la diffusion sur le site « Youtube » de ces images, l’Association Mauritanienne pour les Droits du Patient « MATAR »:

1)      dénonce et condamne énergiquement l’attitude non professionnelle de l’équipe de tournage et des commanditaires de ce reportage. Une attitude qui viole le respect de l’éthique et du code international de la déontologie médicale ;

2)      exige le retrait immédiat du film du site « Youtube », images choquantes et contraires à notre sainte religion, à notre culture et à nos us et coutumes;

3)      exprime son soutien inconditionnel aux patientes victimes innocentes et ne manquera pas de les accompagner dans toutes les actions qu’elles envisageraient d’engager contre les auteurs de cet ignoble forfait;

4)      demande aux autorités nationales de diligenter, dans les plus brefs délais, une enquête et de sanctionner sévèrement les auteurs ;

5)      invite toutes les organisations de la Société Civile, nationales et internationales, dans les domaines afférents aux Droits du Patient, de se solidariser en vue de dénoncer fortement cette violation sévère des Droits du Patient, afin que des actes similaires ne se produisent plus à l’avenir.

                                                                                                   Fait à Nouakchott, le 27 Avril 2014

                       Pour l’Association

                           Le Président

Dr Moulay Al Hassan Ould Mohamed Lezgham

Actualités connexes