Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Lancement des travaux de l’atelier de réécriture des programmes du niveau licence du système LMD

0

licenceLes travaux de l’atelier de réécriture des programmes du niveau licence du système LMD au niveau de la faculté de lettres et des sciences humaines ont démarré, dimanche, à Nouakchott.

Cet atelier organisé par la Faculté de Lettres et des Sciences humaines de l’Université de Nouakchott vise à améliorer la qualité et la diversité de l’offre pédagogique et à hisser le niveau de compétitivité dans le domaine de l’emploi et de la recherche.

Lors de la cérémonie de lancement, le Dr Sidi Ould Mohamed Abdallahi, président de l’Université de Nouakchott, a loué l’organisation de ce séminaire qui intervient sept ans après l’introduction du système MLD, exprimant sa joie quant à la réussite de cette expérience, malgré les défis et les difficultés structurelles et académiques.

Il a souligné dans ce sens que l’université a réussi à généraliser ce système à toutes ses facultés grâce à l’intérêt que l’Etat accorde à la modernisation de l’enseignement supérieur et son adaptation à tous les progrès scientifiques et académiques, conformément aux instructions du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Pour sa part, Dr Hamoudy Ould Hamady, doyen de la faculté de Lettres et des Sciences humaines de l’université de Nouakchott, a indiqué que cet atelier répond aux efforts consentis par l’Etat pour redresser l’enseignement supérieur quelques années après l’introduction du système LMD au niveau de la FLSH, ajoutant que la préservation de la qualité nécessite une évaluation de cette expérience, en particulier de l’étape de la licence conformément au cahier des critères pédagogiques qui stipule une révision du programme, en moyenne, toutes les cinq années.

Le doyen a également affirmé que la faculté de Lettres et des Sciences humaines compte adopter la méthode participative sur la base de la concertation entre tous les acteurs pédagogiques au niveau de la Faculté, en vue de soumettre toutes les étapes de la licence à l’évaluation.

Il a enfin salué la commission scientifique et d’organisation du séminaire pour les efforts qu’elle a consentis pour la réussite des travaux.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Directeur de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), des responsables de l’Université de Nouakchott et d’un grand nombre d’académiciens.

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print