L’affaire Karim Wade se joue en France: le Doyen des juges d’Instruction, Roger Loire saisi

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

karimLa France est bel et bien au côté du Sénégal dans le fumeux dossier Karim Wade dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Délivrée, la commission rogatoire internationale y est même en cours d’exécution. Elle a été confiée par délégation de Monsieur Roger Le Loire, doyen des juges d’instruction. Ce, aux services de police compétents.

Après la principauté de Monaco où les commissions rogatoires ont débusqué pas moins de 99 milliards planqués dans des banques, la traque aux biens du plus célèbre détenu de Rebeuss, Karim Wade se poursuit en France.

La commission rogatoire internationale qui a été délivrée est en cours d’exécution et a été confiée, par délégation de Monsieur Roger Le Loire, doyen des juges d’instruction, aux services de police compétents, assurent les avocats de l’Etat du Sénégal en réponse au bâtonnier de Paris, Olivier Sur qui avait assuré plus tard que dimanche dernier la France n’allait pas coopérer avec le Sénégal dans la traque des biens dits mal acquis.

Mes William Bourdon et Simon Ndiaye, conseils de l’Etat du Sénégal dans le pays de François Hollande sont formels. « Dans le cadre des procédures initiées aux fins d’obtenir le recouvrement des avoirs détournés notamment par Monsieur Karim Wade, vérifications faites auprès du Parquet de Paris, à aucun moment la France n’a émis la moindre réserve s’agissant de l’exécution de la demande d’entraide faite par l’Etat du Sénégal en direction de la France. Bien au contraire » plaident ces derniers qui déplorant la diffusion par les Conseils de Wade-fils d’informations gravement contraires à la réalité des faits, ne manquent pas de préciser.

« Contrairement à ce qui a été indiqué par Maître Pierre-Olivier Sur, un des Conseils de Monsieur Karim Wade, la commission rogatoire internationale qui a été délivrée est en cours d’exécution et a été confiée, par délégation de Monsieur Roger Le Loire, doyen des juges d’instruction, aux services de police compétents » dans un communiqué parvenu à notre rédaction où les robes noires s’indignent.

« Par cette propagande fallacieuse, les avocats de Monsieur Karim Wade s’efforcent vainement de fabriquer l’idée qu’il y aurait un défaut de coopération entre la France et le Sénégal, avec comme évidente arrière-pensée et de tenter vainement de disqualifier la juridiction au Sénégal qui a, à deux reprises, inculpé leur client » fulminent Mes William Bourdon et Simon Ndiaye qui enfoncent le clou.

« Les avocats soussignés regrettent que, tant à Dakar qu’à Paris, les avocats de Monsieur Wade n’hésitent pas, au lieu de s’expliquer sur l’impuissance dans laquelle leur client se trouve de fournir des explications cohérentes aux constatations factuelles faites, à mettre en cause gravement les autorités sénégalaises et à dénaturer systématiquement l’état des procédures existantes ».

 

Afrikpress

 

Actualités connexes