La vérité à propos du docker mort lors de la grève du port

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

docker2On a annoncé ce mardi la mort à Nouakchott d’un docker parmi ceux qui ont participé depuis une semaine à la grève. Selon un syndicat, sa mort serait due à la répression aveugle dont ont été victimes ces travailleurs.

Le défunt s’appelle Moctar O. Sidi O. Houeimenni, né en 1945 à Aleg, wilaya du Brakna.

Selon la confédération des travailleurs de Mauritanie, le défunt était un militant syndicaliste et portait le numéro 579 sur la liste des dockers professionnels du port autonome de Nouakchott dit port de l’amitié. Selon la CGTM, O. Houeimenni serait mort asphyxié par les bombes lacrymogènes jetées en très grand nombre par les forces de l’ordre pour disperser les grévistes.

Elle a demande l’ouverture d’une enquête pour édifier sa famille et l’opinion publique sur les causes du décès. Il n’y a toujours pas de réaction officielle à propos de cette question.

Actualités connexes