Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

La sécurité, le terrorisme et la question palestinienne : les points saillants de l’ordre du jour du sommet arabe de Nouakchott

0

La sécurité, le terrorisme et la question palestinienne : les points saillants de l’ordre du jour du sommet arabe de Nouakchott

Nombreux sont les dossiers que devra examiner dès demain et pendant deux jours le 27ème sommet de la ligua arabe à Nouakchott, en présence de certains chefs d’état et émirs, des représentants de la ligue arabe et des invités de l’environnement régional et international.

Trois questions constituent l’essentiel des dossiers à examiner.

D’abord les conflits en Syrie, en Libye et en Irak où l’organisation de l’état islamique constitue une menace pour le monde arabe.

Autres points importants la création d’une force commune arabe et les développements de l’initiative française pour la reprise des négociations palestino-israéliennes.

La force arabe commune

Le secrétaire général adjoint de la ligue arabe Ahmed Benhilli avait déclaré que les dirigeants arabes examineront toutes les crises que connait le monde arabe et leurs aspects sécuritaires dans le cadre d’une approche appropriée et consensuelle.

Une approche, qui, selon le souhait du secrétaire général adjoint de la ligue arabe, contribuerait à l’instauration de la sécurité au sein du monde arabe à travers une action arabe contre le terrorisme dont les efforts seront coordonnés par une force arabe commune dont la création avait déjà été décidée par le sommet de Charm Cheikh en Egypte.

La position mauritanienne

Le délégué permanent de la Mauritanie auprès de la ligue arabe, Wedadi O. Sidi Heiba a exprimé le souhait de la Mauritanie de voir le sommet de l’espoir parvenir à une position commune, loin de toutes divergences.

Une déclaration qui, selon les observateurs, traduit la volonté du pays hôte du sommet de tenir le bâton par le milieu, pour que réussisse cette conférence qui se tient dans des conditions exceptionnelles.

Les arabes et l’Iran

Les diplomates arabes ont dénoncé les déclarations hostiles de l’état iranien.

Ils ont dénoncé les ingérences iraniennes au Bahreïn, au Yémen et en Syrie de même que la politique de l’Iran qui alimente les conflits sectaires dans les pays du Golfe.

Le quartette arabe (Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes Unis et l’Egypte) a examiné les développements de la crise avec l’Iran et les moyens de faire face à ses immixtions dans les affaires intérieures des pays arabes.

Il a réaffirmé son attachement à l’unité et la stabilité de la Syrie, renouvelant sa solidarité avec le peuple syrien face aux atteintes graves qui menacent son existence et la vie de ses populations innocentes.

La situation en Libye et en Palestine

S’agissant de la Libye la conférence des ministres a adopté un projet de résolution rejetant toute intervention militaire dont les conséquences seraient néfastes pour le pays.

Les ministres ont réaffirmé la nécessité d’aider l’armée libyenne afin de faire face aux groupes terroristes.

La question palestinienne occupera une place de choix dans l’ordre du jour du sommet, après l’annonce par la France d’une initiative destinée à relancer le dialogue palestino-israélien.

Un émissaire français devra s’exprimer devant les ministres arabes réunis à Nouakchott.

Le projet de résolution relatif à la question palestinienne, réaffirme le droit des palestiniens à la création de leur état indépendant, la libération de tous les prisonniers détenus dans les geôles israéliennes et la résolution de la question des réfugiés palestiniens.

Il met également en garde Israël contre toute escalade à propos de la mosquée Al Aqsa, qui pourrait engendrer une guerre religieuse dans la région.

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print