“La majorité des pays africains importent 90% de ses besoins en médicaments” Directeur exécutif ONU/SIDA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

conference_de_presse_de_michel_sidib__“La majorité des pays africains dépendent encore à 80% des financements extérieurs et importent 90% de ses besoins en médicaments”, a constaté Michel Sidibé, secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur Exécutif de l’ONUSIDA qui était en visite officielle en Mauritanie de 19 à 20 du mois courant.

S’exprimant lors d’une rencontre avec la presse à Nouakchott Michel Sidibé a indiqué avoir discuté avec le mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, président de l’Union Africaine, de “la feuille de route de l’Union Africaine pour l’accélération des progrès des ripostes au VIH, à la tuberculose et au Paludisme ainsi que de la stratégie arabe de lutte contre le Sida”.

La feuille de route de l’Union Africaine renferme, selon le responsable onusien, “la création d’une agence africaine sur les médicaments et la mise en place d’une gouvernance sanitaire en Afrique”.

Il s’est félicité, aussi, des progrès significatifs réalisés ces dernières années en matière de lutte contre le SIDA où le pays “affiche une couverture TME de 93% chez les femmes enceintes dépistées” soulignant toutefois, que le taux de prévalence est estimée à 0.4%”.

 

Alakhbar

 

Actualités connexes