La gendarmerie n’a rien à voir avec le décès du docker, affirme le Porte-parole du Gouvernement

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

 docker2Le Porte-parole du gouvernement mauritanien a rejeté tout lien du décès du docker Moctar Ould Oueineny, survenu dernièrement, avec l’intervention d’éléments de la gendarmerie, pour briser un sit-in observé mercredi 6 avril passé, par les porteurs du port de l’Amitié de Nouakchott.

La CGTM avait rendu précédemment la gendarmerie responsable de cette mort, suite au jet de ses éléments de bombes lacrymogènes sur les manifestants. Le porteur aurait été asphyxié par les gaz lancés avant de mourir après son évacuation à l’hôpital. Le docker disparu souffrait de maux à l’abdomen, avant la confrontation entre la gendarmerie et les porteurs, selon sa sœur Khadem Moulane Mint Bilal Ould M’Bareck, précisant qu’il suivait un traitement à l’hôpital.

Alakhbar

Actualités connexes