La demande d’une autonomie du sud du pays est inacceptable, selon un parti de la majorité

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

flam-congre_0le parti pour l’unité et le développement, membre de la majorité présidentielle, a rejeté la demande faite par des membres du mouvement FLAM depuis la France, pour une autonomie du sud de la Mauritanie.

Le parti a demandé aux autorités d’être fermes et à faire face à cette demande qu’il qualifie de dangereuse.

Le secrétaire général de cette formation, le député Cheikh Bouya O. Cheikhna a déclaré que la demande d’autonomie pour le sud mauritanien demandée par les FLAM est inacceptable pour toutes les composantes du pays.

Il a ajouté qu’il est important que toute la nation s’oppose aux tentatives de certains groupes à l’étranger, désireux de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité du pays.

  1. Cheikhna a conclu qu’il est du devoir de tous les partis politiques, majorité et opposition de faire face à ces velléités de certains qui veulent porte atteinte à l’identité arabe et africaine de la Mauritanie.

Saharamédias

Actualités connexes