La CUN dans le viseur de l’IGE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

cun_facadeAprès le feuilleton à rebondissement du scandale de la Sonimex, serait-ce au tour de la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN) d’être visitée cette semaine par les limiers de l’Inspection générale de l’Etat.

Selon nos sources, des irrégularités ont été constatées par les limiers dans la gestion du volet assainissement de la capitale auquel la CUN alloue plus de sept milliards par an : violations du Code des obligations de l’administration et du Code des marchés publics, absence d’appel à la concurrence, non-perception de recettes fiscales, négligences dans le suivi des dossiers et copieuses surfacturations.  On rappelle que l’audit auquel avaient été soumis les comptes de cette structure en 2015 sur demande du ministre des finances avait relevé des situations irrégulières voire délictueuses ayant conduit au suivi des subventions de cette structure par l’inspection générale des finances jusqu’au remboursement des dépassements constatés par la mission. L’enquête fait grincer des dents avant même que le rapport ne soit remis à la tutelle. En attendant, les semaines à venir pourraient s’annoncer difficiles pour d’autres Établissements si les limiers de l’ IGE viennent à s’intéresser à leur gestion.

RIMECO

Actualités connexes