La banque mondiale est accusée au Maroc de falsification.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

bankC’est une première mondiale, un juge marocain du tribunal de 1ère instance de Rabat a reçu la plainte de trois économistes marocains, contre une toute puissante institution éco-financière internationale : La banque mondiale.

En effet, rapporte une lettre d’information francophone de la place, Najib Akesbi, Driss Benatya et Mohamed Mahdi, économistes marocains et professeurs à l’Institut agronomique et vétérinaire de Rabat, INAV, ont officiellement et devant la justice, accusé la banque mondiale d’avoir falsifié les données chiffrées d’une étude dont ils sont les trois auteurs.

Il s’agit d’un programme de recherche RuralStruc, qui avait été confié aux chercheurs marocains. Ceux-ci avaient été effaré de voir que leur étude avait été détourné par la banque mondiale.

Cette dernière, accusent les plaignants marocains, aurait « déformé des données et des résultats de ladite étude, et ce contre la volonté de ses auteurs ». La banque mondiale est poursuivie devant le tribunal de 1ère instance à Rabat pour « faux, usage de faux, usurpation de biens et de noms ».

 
 
Senego

Actualités connexes