Kankossa : Les populations environnantes disent « NON » à la marginalisation et à l’absence totale des services de base

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

kankossa_thumb_medium400_0Les populations des localités de Basra, Leaweina, Lehmeyka, El Idara et Oumoulkhadra relevant de la commune de Blajmil, située à 100 km au nord-est de la Moughataa de Kankossa dénoncent le manque cruel d’infrastructures de base et la mauvaise qualité des prestations de services dans ces zones enclavées.

Selon les témoignages des populations qui se sont confiées à Tawary.com, l’eau potable est quasi-inexistante, les services sanitaires sont des plus médiocres du fait le centre de santé de la commune ne détient ni médecin généraliste ni véhicule ambulance en plus de l’enseignement qui n’est pas en bonne santé.  Et face à cette situation jugée catastrophique par les habitants, les villages sont extrêmement enclavés et distants du chef lieu de la Moughataa, précisent les sources précitées. Du coup, les populations déclarent être victimes de qu’elles ce appellent comme étant une marginalisation totale de la part des autorités.

Tawary

Actualités connexes