Kadhafi voulait assassiner Hassan II

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Hassan-II-KadhafiHassan II et Hosni Moubarak auraient été la cible d’un attentat commandité par Mouammar Kadhafi.

C’est une histoire plus ou moins surprenante qui est révélée par Atif Abu Bakr, un ancien chef du département politique du mouvement palestinien Fatah-Conseil Révolutionnaire, à la chaîne Al Arabiya. En 1987, l’ancien chef d’Etat libyen Mouammar Kadhafi aurait planifié, avec l’aide de Sabri Al Banna, combattant palestinien connu sous le nom de « Abou Nidal », l’assassinat du Roi Hassan II.

Dans le cadre de l’émission « Mémoires politiques » de la chaîne Al Arabiya, l’ancien dirigeant palestinien revient sur le règne de Mouammar Kadhafi et révèle des faits inédits. Au plus fort des tensions entre le Maroc et la Libye, des armes auraient été acheminées vers le Maroc, par la Libye, pour assassiner Hassan II. La planification avait été minutieuse, au point où il aurait été convenu de procéder à l’assassinat, lors du passage du souverain par son trajet quotidien, à côté de l’hôtel Hilton à Rabat. Des bombes et des armes auraient été à l’époque déposées dans la forêt de Hilton, afin de servir pour une embuscade lors du passage du convoi royal. Une collaboration aurait été également envisagée avec une partie de l’opposition marocaine à l’époque, sans pour autant que le dirigeant palestinien ne précise de quel parti ou mouvement il s’agissait.

Le plan avait été finalement annulé, par crainte d’éventuelles représailles du Maroc, comme cela avait été le cas avec l’Egypte. Hosni Moubarak avait également été la cible d’un projet d’assassinat en 1989, lors du sommet africain en Ethiopie. Deux assassinats qu’Abou Nidal auraient proposé au régime syrien, avant d’être proposé à la Libye. Le régime d’Assad aurait refusé.

Actualités connexes