Israël-Palestine Gaza : au moins 100 morts depuis lundi, après plus de 900 raids israéliens

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

De nouvelles frappes de l’armée israélienne sur la bande de Gaza ont causé la mort d’une dizaine gazade personnes vendredi, portant le bilan de ces raids à au moins 100 morts depuis lundi.

Le bilan ne cesse de s’alourdir à mesure que l’aviation israélienne poursuit son offensive sur Gaza. Vendredi 11 juillet, une dizaine de Palestiniens ont perdu la vie, ce qui porte le bilan des raids à au moins 100 morts depuis lundi 7 juillet, selon le ministère de la santé palestinien, dont plus d’une vingtaine d’enfants, et plus de 670 autres ont été blessées.

   Au moins 100 personnes ont été tuées depuis lundi.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une centaine de “raids” contre des “cibles” dans la bande de Gaza ont été effectués, selon un porte-parole de l’armée, portant à plus de 900 le nombre d’attaques.

pour l’aide humanitaire d’urgence

Du côté du Hamas, les attaques continuent également, vendredi 11 juillet, avec trois nouvelles roquettes tirées vers Tel-Aviv, toutes interceptées selon l’armée israélienne. Le Hamas affirme avoir visé l’aéroport Ben-Gourion mais, si quatre ou cinq explosions ont bien été entendues, selon des sources aéroportuaires, l’aéroport fonctionne normalement. Une roquette palestinienne a par ailleurs explosé dans une station-service de la ville d’Ashdod dans le sud d’Israël, faisant huit blessés, dont un grièvement.

Faibles chances d’apaisement

Benjamin Netanyahu a déclaré jeudi soir à la télévision qu’Israël avait “porté un coup sévère au Hamas et aux organisations terroristes”. “Nous allons les frapper davantage”, a ajouté le Premier ministre en ignorant l’offre de médiation de Barack Obama avec qui il s’était entretenu par téléphone. “Les États-Unis restent disposés à faciliter une cessation des hostilités, dont un retour à l’accord de cessez-le-feu de novembre 2012”, avait dit le président américain.

   Les résultats de ‘Tsahal’ sont pour l’instant significatifs.

“Les résultats de ‘Tsahal’ sont pour l’instant significatifs et nous allons continuer d’attaquer le Hamas et les autres organisations terroristes”, a pour sa part promis le ministre de la Défense israélien, Moshé Yaalon.

Le Hamas et les autres organisations de Gaza ont également fait savoir qu’ils combattraient jusqu’à la fin. “Les factions à Gaza ne vont pas se rendre et vont continuer à se battre. Nétanyahou parle, mais ne nous sommes pas impressionnés par ses propos. (…) La balle est dans le camp d’Israël. Nous n’accepterons rien de moins que la fin de l’agression israélienne et la fin du blocus de Gaza”, a déclaré Abou Hamad, porte-parole de l’aile militaire du Hamas.

Actualités connexes