G20 : le Pape écrit à Poutine pour qu’une “solution pacifique” soit trouvée en Syrie

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

le-pape-francois-lundi-29-juillet-2013-dans-l-avion-qui-le-ramene-10961109reflv_1713  120Le pape François lance un appel aux dirigeants du G20, qui doivent “trouver des moyens de surmonter des positions divergentes” et “mettre de côté la poursuite futile d’une solution militaire”.

Le Pape François semble vouloir peser dans les décision prises sur la scène internationale. Celui-ci a écrit jeudi au président russe Vladimir Poutine pour que les membres du G20 réunis à Saint-Petersbourg “ne restent pas inactifs” dans la recherche d’une solution de paix qui “évite un massacre” en Syrie, a annoncé le Vatican.Consulter : La lettre en anglais du Pape FrançoisDans sa lettre adressé à M. Poutine en qualité de président du G20, le pape évoque dans un premier temps la situation économique et sociale mondiale, avant de condamner les “inutiles massacres” au Moyen-Orient, lançant un appel contre toute solution armée.“Un solution pacifique”“Il est regrettable que, depuis le début du conflit en Syrie, des intérêts unilatéraux aient prévalu et entravé la recherche d’une solution qui aurait permis d’éviter un tel massacre”, écrit le Pape dans son courrier daté du 4 septembre, à la veille du sommet. “Les dirigeants du G20 ne peuvent rester indifférents au drame du peuple syrien”, poursuit-il, avant de lancer un “appel sincère” aux dirigeants du sommet, qui doivent “trouver des moyens de surmonter les positions divergentes” et “mettre de côté la poursuite futile d’une solution militaire”.Prônant une “solution pacifique à travers le dialogue et la négociation”, le Pape a rappelé que tous les gouvernements avaient “le devoir moral d’assurer une aide humanitaire à ceux qui souffrent à cause du conflit, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières du pays”.
 
 
TF1

Actualités connexes