Fugue d’une jeune fille avec deux garons à Nouadhibou

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

La famille des « Ehel Abderrahmane » ont perdu leur fille « Hapsa » depuis deux jours et n’ont aucune nouvelle d’elle jusqu’à l’heure actuelle.

La jeune fille avait quittait le domicile familiale pour rendre visite à sa tante au « Carrefour », moughataa d’Arafat, la matinée du 

mardi, et qaund elle est n’est rentrée, le soir venu, sa mère a demandé à sa sœur avec laquelle elle était censée se trouver. La tante a alors répondu ne pas avoir vu sa nièce !

Alors la mère Aicha et le frère Ismail ont commencé une longue recherche pour retrouver Hapsa sans lui trouver de trace auprès de tous les parents et proches à Nouakchott. Puis, ce fut le tour des visites chez les amies, surtout dans le quartier « Mechrou’e » où elle est née et a grandi. Mais là aussi, rien.

Au deuxième jour, un proche travaillant comme « samsar » dans une des gares routières improvisées vers Nouadhibou qu’il l’a vu, mardi, en compagnie de deux jeunes en partance pour la capitale économique.

Reste que jusqu’à maintenant les informations concernant cette jeune fille restent très chiches, malgré que sa famille et ses proches aient décidé de la chercher à Nouakchott et en dehors de la capitale.

Actualités connexes